Comme déjà mentionné dans l’article « Emballages et étiquetage », les emballages, en particulier dans certains secteurs de produits, sont accompagnés d’une série de symboles, souvent normalisés tant au niveau national qu’international. Les symboles d’emballage sont couramment utilisés pour communiquer des informations spécifiques dans un petit espace. Aujourd’hui, nous analyserons en particulier ceux qui s’adressent aux consommateurs.

Les symboles des emballages : types

Lorsque nous parlons de symboles d’emballage, nous nous référons généralement à des pictogrammes ou idéogrammes créés pour identifier des actions spécifiques, des conditions d’utilisation ou pour communiquer d’autres informations essentielles pour choisir et utiliser le produit en toute connaissance de cause.

Les symboles affichés sont généralement ceux qui transmettent des informations directes au consommateur, plus ou moins fonctionnelles, tandis que les symboles cachés montrent des données techniques principalement destinées aux personnes impliquées dans la production d’emballages et l’emballage des différents produits. Il s’agit donc de deux types différents avec des fonctions spécifiques selon le type de produit, le secteur de référence et le destinataire. Mais procédons étape par étape.

Communiquer efficacement avec les consommateurs

Les symboles des emballages destinés aux consommateurs sont utilisés pour communiquer diverses informations relatives aux droits et à la protection qui leur sont réservés et aux modalités de fonctionnement, de stockage et de recyclage du produit emballé. Chaque type d’article, en fonction de la catégorie à laquelle il appartient, est caractérisé par une certaine série de symboles normalisés, dont certains sont réglementés par des réglementations spécifiques.

Pour les produits alimentaires par exemple, il faut que les matériaux utilisés pour réaliser l’emballage, notamment le primaire, soient adaptés au contact alimentaire. Cette conformité doit obligatoirement être indiquée sur l’emballage avec le symbole approprié. Les aliments d’origine animale, en revanche, doivent être marqués de la marque d’identification de forme ovale. Ce symbole indique le nom du pays dans lequel se trouve l’usine de production, son numéro de référence et, pour les usines situées dans la Communauté européenne, l’abréviation CE.

D’autres signes sont communs à de nombreux secteurs, comme dans le cas du symbole de marquage CE et des symboles environnementaux et de recyclage, et ne peuvent être apposés sur l’emballage qu’en cas de conformité effective aux exigences de référence.

Tous les symboles répondent à un besoin très fort dans le secteur du design packaging : communiquer efficacement avec les consommateurs dans un espace réduit. Les dimensions des emballages sont en effet strictement liées à la taille du produit à contenir : il s’agit dans certains cas de très petites boîtes sur lesquelles il est nécessaire, et parfois obligatoire, d’insérer des indications spécifiques.

Un outil pour les concepteurs

Pour cette première catégorie de symboles nous avons créé un tableau en format PDF vectoriel que vous pouvez librement télécharger. De cette façon, vous aurez toujours à portée de main, pendant la phase de conception, les symboles d’emballage les plus utilisés. Lors de la création graphique de votre design, pensez à bien vous renseigner sur les éventuelles contraintes dimensionnelles et chromatiques liées à l’utilisation des différents symboles. Certains d’entre eux, en effet, pour être juridiquement valables, doivent répondre aux exigences imposées par la réglementation en vigueur.

Téléchargez le fichier, ouvrez-le avec Adobe Illustrator et commencez à concevoir vos propres emballages personnalisés !

Rappel : l’utilisation de ces symboles n’est autorisée qu’en cas de conformité, sous licence ou accords spécifiques, toute violation de leur utilisation est punissable par la loi.

Attention aux symboles contrefaits !

Comme prévu, certains symboles, pour être considérés comme valides, doivent être créés en suivant des directives graphiques spécifiques. Cependant, il arrive souvent qu’ils soient contrefaits car leur utilisation n’est toujours pas autorisée : dans la plupart des cas, les contrôles de conformité ne sont effectués qu’après des constats de non-conformité aux exigences requises.

C’est précisément pour cette raison que les contrefacteurs recourent à des astuces très subtiles, principalement graphiques, pour tromper les consommateurs et augmenter les ventes. L’un des exemples les plus connus est celui du marquage CE. Symbole utilisé dans certaines catégories de produits pour assurer la conformité des produits aux règles de conformité et normes imposées aux producteurs et importateurs hors UE par la Communauté Européenne.

Seul un de ces deux symboles identifie le marquage CE certifié, l’autre est une marque non certifiée apposée sur les produits d’exportation chinois, China Export. Concrètement, le premier à gauche est la marque officielle réalisée selon les directives européennes, le second une tentative de contrefaçon. La grille de construction du symbole met en évidence les différences graphiques entre les deux marques, soulignant la non-conformité de la seconde.

Lors de la conception de votre emballage, vous devez donc être très prudent lors de l’insertion des symboles et de toute variation de ceux-ci : changer l’apparence des symboles pourrait entraîner un grand nombre de problèmes, juridiques ou autres.

Dans le prochain article sur les symboles d’emballage, nous parlerons des symboles cachés utilisés pour donner des informations techniques précises aux professionnels et faciliter la production et le remplissage des boîtes. Ne le manquez pas !